GRÂCE AUX DÉPARTS À LA RETRAITE MASSIFS et aux grands projets axés sur les ressources et sur les infrastructures, vous profitez d'occasions d’emploi dans le secteur de la construction.

Les emplois d’avenir y sont offerts dès aujourd’hui. De grands chantiers de construction surgissent partout au Canada. Toutes les provinces comptent des points chauds. Les grands projets comprennent la mise en valeur des mines et des sables bitumineux, des centrales hydro-électriques, la construction de ponts, d’autoroutes, de pipelines, de lignes de transport et même de parcs éoliens. Ces projets qui exigent souvent des milliers de travailleurs ainsi que les départs à la retraite imminents forceront les employeurs à recruter des milliers de personnes de métiers qualifiées.

Multiplication des grands projets axés sur les ressources

Le Canada possède la troisième plus importante réserve de pétrole au monde, des tonnes de minéraux et de métaux ainsi qu’une immense capacité hydro-électrique. Par conséquent, le pays comptera plusieurs projets de ce genre dans un avenir prévisible en raison de cette abondance de ressources.

  • Vous aimez les grands espaces? Éviter le stress quotidien et la folie des grandes villes?
  • Ce serait génial d’utiliser la plus grosse machinerie lourde au monde comme celle des sables bitumineux de l’Alberta, non?
  • Vous êtes un militant écologiste? L’installation des turbines géantes et étrangement belles dans les parcs éoliens vous passionne?
  • Ou vous êtes plutôt du genre « exploration et découverte » qui aimerait mettre en valeur les mines de la Ceinture de feu du Nord de l’Ontario, une des plus importantes réserves minières de cette province?

Les projets axés sur les ressources se multiplient partout au Canada.

Consultez la carte ci-dessous pour savoir où se trouvent les projets
et les emplois dans votre province ou territoire et ailleurs au Canada.

« J’ai pris grand plaisir à travailler dans les projets de sables bitumineux près de Fort McMurray, en Alberta. L'immensité des lieux est saisissante. Pendant une journée normale, il y avait plus de 12 000 travailleurs sur place. C'est impressionnant de voir autant de gens pour quelqu'un comme moi qui vient d'une ville de moins de 4 000 habitants. »
Stephen Hull, contremaître en électricité

Les infrastructures usées du Canada doivent être remises à neuf

Les infrastructures contribuent à la prospérité économique du pays et à la qualité de notre quotidien. Les infrastructures comprennent les routes, les autoroutes et les ponts, les postes d’entrée, les réseaux d’aqueduc et d’électricité et même les parcs, les hôpitaux et les bibliothèques.

Une grande partie de ces infrastructures doit être remplacée ou remise à neuf parce qu’elle a été construite durant le boom qui a suivi la Seconde Guerre mondiale! Il suffit de suivre l’actualité pour découvrir les projets d’infrastructure mis en chantier dans les villes du pays.

De nombreux rapports décrivent bien la situation. Selon le Bulletin de rendement des infrastructures canadiennes de 2012, il en coûtera 91,1 milliards de dollars pour remplacer les routes municipales du pays dont l’état est jugé passable ou très mauvais. Un rapport préparé en 2011 par le Conference Board du Canada et intitulé Canada’s Electricity Infrastructure: Building a Case for Investment précise que le Canada doit investir 293,8 milliards de dollars dans ses infrastructures électriques entre 2010 et 2030. Il s’agit là d’une estimation.

Le gouvernement fédéral a réagi à cette crise en créant le nouveau Fonds Chantiers Canada, le plus important plan d’infrastructure durable de l’histoire du pays. Le fonds, qui investira 14 milliards de dollars au cours des dix prochaines années, fait partie du nouveau plan Chantiers Canada qui consacrera plus de 53 milliards de dollars aux infrastructures du pays entre 2014 et 2024.

Imaginez toutes les possibilités d’emploi dans le secteur de la construction! Il suffit de cliquer sur la carte du site Web d'Infrastructure Canada pour voir ce que cela signifie pour votre province ou territoire.

SAVIEZ-VOUS QUE…
La vie utile d’une autoroute n’est que de 15 à 18 ans alors qu’une route rurale peut durer de 40 à 50 ans.

Plus on construit, plus on a de structures à entretenir

Les gens oublient souvent qu’il faut assurer l’entretien de tout ce que l’on construit. Plus on construit, plus on a de structures à entretenir. Les personnes de métier affectées aux nouveaux projets de construction devront également en assurer l’entretien. Par conséquent, la construction et l’entretien recrutent au sein d’un même groupe de personnes de métier. Compte tenu des départs à la retraite imminents (voir section ci-dessous), on comptera de moins en moins de travailleurs spécialisés pour pourvoir ces postes. Cela signifie qu’il y aura plus de possibilités d’emploi pour les personnes faisant carrière dans les métiers spécialisés!

La construction à l’image du quotidien

Il ne faut jamais oublier que les gens auront toujours besoin d’un logement et d’endroits pour jouer, apprendre, rester en bonne santé et magasiner. De nouvelles constructions doivent répondre aux besoins d’une population qui s’accroît et qui déménage. Il faut donc construire des maisons, des condos, des écoles, des hôpitaux, des bibliothèques, des centres de divertissement, des parcs, des installations sportives et des centres commerciaux.

Nous avons toujours besoin de travailleurs spécialisés, autant aujourd’hui qu’à l’avenir.

SAVIEZ-VOUS QUE…
Les métiers spécialisés font partie des « professions durables ». Cela signifie qu’elles seront toujours recherchées.

Plusieurs départs à la retraite = Possibilités d’emploi pour vous!

Tout le monde sait que la main-d’œuvre du secteur de la construction vieillit et que le Canada fait face déjà à une pénurie de travailleurs spécialisés.

Les baby-boomers commencent à prendre leur retraite. Dans le seul secteur de la construction, quelque 250 000 travailleurs prendront leur retraite au cours de la prochaine décennie. Deux cent cinquante mille!

En ce moment même, le secteur de la construction accueille moins de travailleurs qu’il n’en voit partir à la retraite.  Au cours des dix prochaines années, seulement 167 000 personnes devraient s’ajouter à la main-d’œuvre de la construction alors que 235 000 travailleurs devraient prendre leur retraite. La situation ne peut qu’empirer à mesure que la main-d’œuvre vieillit.

Les entreprises recherchent donc activement de nouveaux talents, des personnes comme vous!

Il suffit de cliquer sur la carte ci-dessous pour consulter
les données relatives à votre province ou territoire.

SAVIEZ-VOUS QUE…
Près d’un quart de toute la main-d’œuvre de la construction doit prendre sa retraite d'ici 2023.

Le Chercheur de carrières vous permet de découvrir les métiers qui correspondent à votre personnalité et à votre mode de vie.

Découvrez les Cheminements de carrière que vous offre l’industrie de la construction.

Vidéos

Pourquoi le Canada fait-il face à une pénurie de travailleurs spécialisés?
(en anglais seulement)
La pénurie de travailleurs spécialisés
La pénurie de travailleurs spécialisés a des conséquences importantes dans toutes les provinces canadiennes. (en anglais seulement) Renseignez-vous. (en anglais seulement)